Nouvelle bannière site test.png
bdfugue728x90.gif

Captain Ginger: Des chats dans l'espace



  • Résumé :

Les nourrisseurs sont morts décimés par une race alien il y a bien longtemps et depuis ce temps un groupe de chats modifiés doivent survivre dans l’espace en utilisant un vaisseau créé pour eux par les humains, surtout que les Alien sont toujours dans les parages et toujours aussi dangereux.


  • Critique :

Les comics avec des animaux en personnages principaux (plus ou moins anthropomorphes) sont de plus en plus courants, on pense notamment aux TMNT, à Animosity, Rover Red Charlie, Nou3 (quelle déception !) ou encore Les seigneurs de Bagdad et en général c’est plutôt réussi. Cette fois on a à faire à un récit parodiant très fortement Star trek avec des chats évolués navigant à bord d’un vaisseau spacial aménagé avec tout le nécessaire pour des chats.

Dans ce premier tome on nous explique vaguement comment ils en sont arrivés à cette situation mais le plus gros du récit tourne autour de la difficulté pour des chats de réfréner leurs pulsions de félins ( comme jouer avec un point lumineux, se coucher n’importe où … bref les amateurs de chats ne seront pas dépaysés.) et de la difficulté que le capitaine a de maitriser tout son équipage pour que chaque membre travaille dans la main lors de tâches indispensable à la bonne tenue d’un vaisseau spatial.

Je me suis intéressé à ce récit parce qu’en général j’aime les récits de ce genre mais aussi parce que c’est le second titre Ahoy comics à arriver en France avec « L’autre terre » que j’avais beaucoup aimé. Pour être honnête je trouvé ce récit sympa mais sans plus et je vais vous expliquer pourquoi. En fait je m’attendais à un récit à la Rover Red Charlie avec tout un vocabulaire adapté qui ne nous donnerait pas l’impression d’avoir à faire à des humains déguisés et malheureusement ça n’a pas été le cas puisqu’à part le terme nourrisseur pour qualifier les humains nous n’avons droit à rien. Je ne suis pas non plus parvenu à m’attacher aux personnages que j’ai trouvé plutôt plats. Certains d’entre vous penseront probablement que ça puisse venir du fait que je n’aime pas plus les chats que ça mais je vous assure que ce n’est pas le cas, j’en ai trois à la maison et être séparé d’eux plus d’une journée m’est difficile.

En fait le seul le cliffhanger a fait sursauter mon intérêt, je ne vous dévoilerais rien mais si je continue avec le tome deux c’est uniquement grâce à lui.


Niveau dessin c’est June Brigman qui officie et je dois dire que c’est plutôt réussi même si on reste assez loin d’une claque visuelle.


  • Conclusion :

Je ne suis pas convaincu par ce premier tome, probablement la faute à une trop grosse attente et à des chats trop humanisés à mon goût et pas assez attachants mais, je pousserais jusqu’au tome deux grâce au cliffhanger.


Thomas.

Vous pouvez commander les comics Indépendants chez notre partenaire et bénéficier

de Bubble Infinity offert pendant un mois grâce au lien ci-dessus (Lien affilié : voir rubrique "Soutenir le blog").



POINTS FORTS :

- Bonne idée sur le papier

- Côté Star Trek sympa

- Cliffhanger prometteur


POINTS FAIBLES :

- Personnages trop humanisés

- Personnages peu attachants

- Manque d'enjeux



Recent Posts

See All

 Pour des raisons techniques, la version mobile ne propose pas l'ensemble du contenu. 

  • https://www.facebook.com/Thomas.LADP.ILB
  • Icône Twitter blanc
  • Icône Instagram blanc

© 2020 par Indées les bulles

Créé avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now